PAROLE DE BÉNÉVOLE : Marie-Pierre, bénévole en ALPHA au CSC

Pourquoi avoir choisi ce bénévolat au CSC ?

J’étais arrivée il y a un an sur Créteil, j’avais été 11 ans dans un centre social à Bordeaux, en Alpha ; en allant prendre contact avec la référente des ateliers ASL, j’ai senti les besoins de bénévoles pour la rentrée, j’avais aimé le chemin parcouru avec les apprenants de l’autre Centre, un bel enrichissement, j’avais un petit peu de temps « libre », j’ai accepté ……

Que diriez-vous à quelqu’un qui souhaite s’engager comme bénévole ?

« ….Si vous le souhaitez, ou le désirez, n’hésitez pas trop….si vous sentez vos limites pour
ce « travail », venez avec votre disponibilité, votre bienveillance envers chacune des personnes, avec patience et ouverture et …la « technique », qui n’est pas celle d’une maîtresse d’école, ça s’apprend…. il y a des formations ad hoc….
Même si les apprenants ne peuvent s’exprimer avec des mots, la relation de part et d’autres va s’établir dans l’accueil, le geste, le sourire , des activités ensemble……
Les richesses de la communication, de l’échange , l’emportent sur les difficultés qui existent aussi !

Bénévole asf

Comment s’est passé cette première année au CSC ?

Pas « facile » parce que déroutée par l’organisation de l’atelier
Peu à peu des points de repère se sont précisés et d’abord des petits groupes de niveau
Peu à peu aussi une présence à deux bénévoles pour le petit groupe, (- ils ont eux même trouvé un travail et donc ont quitté l’atelier….dommage et sans vraie évaluation du fonctionnement
J’ai aimé ( pour moi et pour les apprenants) les propositions d’activités extra- petit groupe, avec d’autres groupes, dans d’autres lieux culturels, avec le groupe théatre……

Une année où j’ai apprécié les relations, simples, discrètes avec les différentes personnes du CSC, où j’ai vécu avec joie la relation avec les différentes personnes de mon groupe en particulier, , de pays, langue et cultures différentes !

Pour moi, j’ai senti le manque de temps plus libre, pour être davantage présente aux activités, pour préparer aussi les séances de chaque semaine,
Pour « penser » en début d’année les thématiques à aborder, dans un cadre temps, avec les contextes de la vie quotidienne à toucher. dans une progression et avec souplesse, selon le groupe des apprenants….etc…..

– j’espère donc pouvoir travailler en binôme avec une (ou un ) autre bénévole….
Amicalement Marie Pierre

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.