informations

« Fresque collective réalisée dans le cadre de Grandir Ensemble 2020, encadrée par Danièlle Zerd »
Tandis que le printemps s’annonçait en ce mois de mars 2020, nous invitant comme chaque année à savourer le réveil de la nature, la virulente pandémie du corona virus et son cortège de décisions prises en hauts lieux nous sommaient de rester chez nous !
La brutalité de cette injonction nous a plongé dans un “flot flou” d’émotions (peur, doute, tristesse, colère …) générant diverses attitudes allant du repli sur soi au questionnement des valeurs, sans oublier les actions concrètes en quête d’efficacité solidaire.
C’est précisément la privation du lien à notre environnement familial, amical, professionnel, donc social, dont nous avons souffert. Mais il est d’autres causes encore à l’angoisse du quotidien : douter de pouvoir nourrir son foyer, quand la balance entre revenus et dépenses penche du mauvais côté … sombre réalité sur laquelle nous ne pouvons pas fermer les yeux !
Peu à peu s’est installée la question de l’après-confinement !
Et si le désir de “re-prendre” était incontestablement fort, au sein de notre association, il fallait prendre en compte les nombreuses contraintes légales imposées, visant autant la protection des salariés que celle des usagers.
“Re-prendre”… quoi ? Comment ? Et avec qui ?
Suite aux échanges et nombreuses réflexions, nous avons choisi de prioriser quelques activités à caractère social dans un contexte de mise en œuvre très stricte, nous profitons de ce mot pour remercier les bénévoles et salarié.e.s qui ont pu assurer les suivis sociaux et les distributions de produits de première nécessité durant la période de confinement, les élans de solidarité et d’entraide, existants déjà, mais mis fortement en évidence ces deux derniers mois ont permis pour plusieurs la survie en temps de pandémie, pour d’autres, la découverte d’un territoire solidaire riche en possibilités d’expérimentations.L’idée de pouvoir petit à petit « entrouvrir » nos portes nous donne l’espoir et l’énergie nécessaire à la réflexion sur un « autre demain » possible.
C’est pourquoi nous avons vivement besoin de connaître et partager les “en-vies” qui sont les vôtres afin de dessiner ensemble la suite …
Comme si “re-prendre” pouvait correspondre à une nouvelle façon de se saisir de notre environnement pour faire société dans une dynamique de citoyen.ne/acteur-trice en se réappropriant des lieux et des espaces de pensée comme les nôtres pour agir et construire ensemble !

« Ensemble » n’aura jamais été aussi grand, c’est comme cela que nous l’imaginons, et si pour l’instant à notre échelle, nous ne savons pas encore quand et comment le fonctionnement « normal » de nos structures reprendra, et que nous ne savons pas ce que « normal » voudra dire, nous tâcherons dès maintenant de faire vivre ces questions avec vous et de faire en sorte que la « re-prise » ne soit pas un retour à la normale.

A très bientôt  !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.